La vie privée en débat dans la lutte contre le suivi de l’historique du navigateur Google Chrome

par | Fév 28, 2021


Traduit d’un article sur https://www.courthousenews.com.

18 février 2021 MATTHEW RENDA

Les avocats de Google se sont battus avec un groupe de plaignants qui affirment que l’entreprise a violé leur vie privée en stockant leur historique de navigation sur le web via Chrome, même s’ils ont pris une mesure spécifique qu’ils croyaient les protégeait de la traque.

SAN JOSE, Calif. (CN) – Un juge fédéral a réprimandé les avocats représentant Google pour avoir coupé les cheveux en quatre lors d’une audience tenue jeudi sur la question de savoir si la société recueillait illégalement des informations privées auprès des utilisateurs du navigateur internet Chrome.

La juge Lucy Koh, du tribunal de district américain, a déclaré qu’elle était “perturbée” par le raisonnement de Google lorsqu’elle a discuté du lien entre la politique de confidentialité de l’entreprise et sa politique de collecte d’informations concernant les habitudes de navigation sur Internet des utilisateurs de Chrome.

“Je suis en fait plus perturbée par la réponse de Google”, a déclaré Mme Koh à un moment donné. “Je pense qu’il est troublant de trancher des balivernes aussi fines”.

Bien que l’interjection de Koh ne soit pas de bon augure pour la tentative de Google de faire rejeter l’affaire, ce qui était le but de l’audience de jeudi, le juge a également reconnu que les questions soulevées lors de l’audience étaient complexes et obscures.

“Le droit évolue, c’est donc toujours un domaine difficile”, a déclaré M. Koh.

Les plaignants de l’action collective affirment qu’ils se sont inscrits à Chrome parce que Google a explicitement déclaré qu’ils ne recevraient pas leur historique de navigation à moins qu’ils ne décident de “synchroniser” le navigateur avec leur compte.

Malgré ces assurances, Chrome a suivi leur navigation sur le web et l’a envoyée à Google, en violation de la loi fédérale et de la nouvelle loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs.

“C’est une affaire importante”, a déclaré à Koh l’avocat Jay Barnes. “Google a dit aux utilisateurs qu’il protégerait leur vie privée tant qu’ils ne font pas certaines choses et qu’ils ne tiennent pas cette promesse tous les jours”.

Barnes a déclaré que le problème est que Google a des incitations perverses, en ce sens qu’une partie de l’entreprise offre le navigateur web tandis qu’une autre partie de l’entreprise s’engage dans le suivi de la publicité et est donc incitée à contourner les options de confidentialité offertes par le navigateur.

“Ils promettent aux consommateurs que leur navigateur est un endroit sûr où aller, alors que dans le même temps, la division de la publicité contourne les dispositions relatives à la vie privée du contrat Chrome”, a déclaré M. Barnes.

L’avocat de Google, Andrew Schapiro, a déclaré que M. Barnes avait mal interprété la question, affirmant que chacun des plaignants avait été informé que son historique de navigation sur le web serait suivi lorsqu’il accepterait les conditions de service.

“Chacune de ces personnes a signé quelque chose disant que les données dont elles se plaignent maintenant sont collectées”, a déclaré Schapiro.

L’avocat de Google a également déclaré que les plaignants comprennent mal le fonctionnement de la composante de suivi de la publicité de l’entreprise, car elle suit la navigation sur le web en fonction du site web et non du navigateur.

Ainsi, si un site web donné permet à Google Analytics de suivre les visites des utilisateurs sur le site, l’utilisateur sera suivi, qu’il utilise un navigateur Chrome ou un navigateur Firefox, par exemple.

M. Schapiro a également contesté le concept de données personnelles, affirmant que les utilisateurs de Chrome se voient promettre que leurs données personnelles, telles que leur nom et leur adresse, seront protégées, mais que les mêmes protections ne s’étendent pas à l’historique de navigation.

M. Barnes a déclaré que la définition des informations personnelles – qui exclut la navigation sur le web – va à l’encontre des lois fédérales et californiennes sur la protection des données.

“Google a promis qu’elles ne seront pas stockées à moins que vous n’activiez la synchronisation”, a déclaré M. Barnes. “Cela va au cœur même de cette affaire.”

Si Koh accorde un non-lieu, les plaignants peuvent ou non obtenir une autre chance de formuler leur plainte. Si elle autorise la poursuite de l’affaire, la communication préalable commencera en prévision du procès.

Koh devrait statuer dans les semaines à venir.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator.

A lire aussi / You might also like

Les Mises à Jour de l’OS des Pixel 4a, 4XL, 5G par  Google ne Dépassent pas Trois Ans: un Désastre Environnemental

Les Mises à Jour de l’OS des Pixel 4a, 4XL, 5G par Google ne Dépassent pas Trois Ans: un Désastre Environnemental

Savez-vous que les téléphones Google Pixel 4a, 4a 5G et XL ne sont assurés d’avoir des mises à jour logicielles Android par Google au-delà de Novembre de cette année 2023? Le Pixel 4a est sorti au Canada en Octobre 2020, au prix de $479, soit il y a 2 ans et demi seulement!
Heureusement, l’Europe veut mettre un terme, en ce mois de juin 2023, à cette gabegie d’appareils et ce coût pour les consommateurs.

Documentaire d’étudiants de l’Université de Laval sur les Médias Numériques et la Santé Mentale

Documentaire d’étudiants de l’Université de Laval sur les Médias Numériques et la Santé Mentale

Une équipe d’étudiants en maitrise à l’ université de Laval ( Québec) a réalisé un mini documentaire de 15 minutes qui résume bien que l’on sait en 2023 de l’impact des jeux vidéo et réseaux sociaux sur la santé mentale des plus jeunes. Véronique Morin, et Samuel Burel sont les auteurs. Ils interrogent les experts franco-canadiens Caroline Isautier, Véronique Bohbot, et Samuel Veissière, ainsi que des enseignants à Québec

Evènements pour Réduire son Empreinte Numérique: Day of Unplugging 2023 et Digital Clean Up Day 2023

Evènements pour Réduire son Empreinte Numérique: Day of Unplugging 2023 et Digital Clean Up Day 2023

Le numérique est souvent présenté comme un économiseur d’émissions de CO2, en nous permettant de nous réunir à distance par visio ou en évitant d’imprimer des supports sur papier. Mais est-il si vertueux?
Des journées d’actions comme le Day of Unplugging existent à travers le monde et au Canada pour sensibiliser à ces impacts négatifs d’un usage excessif du numérique. Tech for Good Canada les soutient activement!